À quoi faut-il penser lors d’un état des lieux ? La liste Gerofinance | Régie du Rhône des incontournables

Check-list pour un Etat des lieux réussi

Un état des lieux méticuleux pose le socle d’une relation sereine entre bailleur et locataire. La signature du bail locatif s’accompagne du versement de la garantie de loyer ; celle-ci ne sera restituée intégralement au locataire que s’il rend le logement dans l’état où il l’a reçu, hormis la vétusté usuelle. L’exactitude et l’exhaustivité de l’état des lieux d’entrée garantissent une fin de contrat sans conflits, où ni le bailleur ni le locataire ne seront lésés.
Afin de ne rien oublier, suivez les conseils de nos gérants Gerofinance | Régie du Rhône, pour lesquels l’état des lieux est un exercice familier et maîtrisé.



État des lieux d’entrée :
Locataire et bailleur ont tous deux intérêt à ce que l’état des lieux d’entrée, ce cliché du logement en début de contrat, soit exhaustif et réalisé avec soin.

État des lieux d’entrée : principes de base et outils

Principes de base
Dans l’idéal, l’état des lieux doit se dérouler de jour, en prenant son temps, tous compteurs actifs : l’électricité est disponible partout, et l’arrivée d’eau et de gaz ouvertes. Les appareils de chauffage doivent être en état de fonctionnement. Le relevé de chaquecompteur est porté dans le formulaire d’état des lieux.

Le bailleur – ou son représentant – doit être en mesure de visiter tous les locaux loués, y compris les garages, parkings, caves et autres dépendances. Les trousseaux de clés remis au locataire doivent donc être complets et leur composition listée sur l’état des lieux. S’il y a lieu, les passes électroniques des divers accès ne seront pas oubliés ainsi que les codes d’entrée.

Outils

Locataire et/ou bailleur : Un appareil photo (celui de votre portable !) permettra d’illustrer tous les défauts visibles listés et détaillés dans le formulaire d’état des lieux. Il peut s’agir de fissures, de moisissures, de peinture écaillée, de meubles abîmés, etc.

Suivez la liste

Votre bailleur aura probablement téléchargé un modèle d’état des lieux qui répertorie les points de vérification du sol au plafond. Il s’agit de noter avec précision l’état des murs, des revêtements de sol, des plafonds, des meubles, des appareils ménagers et de chauffage, des rangements, des luminaires, de la tuyauterie et robinetterie, ainsi que des ouvertures et des volets. Sans oublier d’effectuer le même travail attentif dans toutes les dépendances, terrasses, cave, grenier et dans les jardins privatifs.

Les points sensibles

Chauffage

  • Allumez les appareils de chauffage dès le début de l’état des lieux afin d’évaluer le niveau de chauffe.

Ouvertures et isolation
  • Faites fonctionner tous les volets déroulants et autres stores.
  • Ouvrez et fermez toutes les ouvertures (portes, fenêtres, vasistas, portail).
  • Passez votre main le long des joints des ouvertures afin d’évaluer le niveau d’isolation : vos futures factures électriques pourraient s’envoler si l’isolation est mauvaise.

Eau
  • Repérez les infiltrations d’eau au plafond signalées par des auréoles : elles peuvent indiquer une fuite provenant de l’étage supérieur.
  • Vérifiez le bon fonctionnement de la chasse d’eau.

Électricité et électroménager
  • Allumez toutes les lampes (y compris en terrasse et jardin), les appareils électriques et électroménagers.
  • Si l’installation électrique vous paraît antédiluvienne, testez quelques prises au passage.

Gaz
  • Allumez four et gazinière.

Meubles
  • Actionnez les tiroirs rétractables.
  • Dans un meublé, n’oubliez pas de contrôler l’état du sommier et l’envers du matelas.
  • La vaisselle doit être listée.

Sécurité
  • Actionnez le visiophone et/ou l’interphone.
  • Le cas échéant, vérifiez les dispositifs d’alarme et de vidéosurveillance.

Extérieur
  • N’oubliez pas de contrôler l’état du barbecue et des éventuels jeux pour enfants (balançoires, portiques, etc.). Les jardinières en céramique et autres aménagements de jardin doivent également être passés en revue.

La « rallonge » de l’état des lieux locatif 
L’entretien courant du logement et les petites réparations locatives incombent au locataire durant toute la durée du bail. Par contre, les dommages liés à des malfaçons, à la vétusté normale ou à un événement de force majeure ne peuvent être imputés au locataire. Une défectuosité non perceptible durant l’état des lieux devra être signalée au bailleur dans les 10 jours par courrier recommandé afin d’être ajoutée à l’état des lieux d’entrée.


Vous voilà parés à toute éventualité ?
Que vous soyez locataire ou bailleur, vous savez à présent que l’état des lieux ne doit pas être négligé ni expédié en quatrième vitesse. L’exercice étant fastidieux et délicat, certains bailleurs préfèrent le déléguer à un professionnel de la gérance locative. Diplomatie, patience, honnêteté et rigueur sont les atouts de nos experts, qui administrent plus de 55 000 biens. Pour les rencontrer…

 …rendez-vous dans une de nos agences Gerofinance | Régie du Rhône !

 

Etat des lieux